immostar

Une transaction immobilière de plus de 40 millions de dollars

Immostar devient un acteur majeur dans le secteur des centres commerciaux régionaux

Québec, le 9 avril - Monsieur André Pelchat, président-directeur général d’Immostar, est heureux d’annoncer la conclusion d’une transaction immobilière de plus de 40 millions de dollars par un groupe d’investisseurs québécois.

Immostar deviendra ainsi le gestionnaire de 6 centres commerciaux dans différentes villes du Québec soit : Alma, La Baie, Baie-Comeau, Cabano, New Richmond et Gaspé :

  •    Galeries Lac St-Jean – Alma
  •    Galeries de La Baie – La Baie
  •    Galeries Baie-Comeau
  •    Galerie Témis – Cabano
  •    Carrefour Baie des Chaleurs – New Richmond
  •    Place Jacques-Cartier – Gaspé

« Ajoutant ces 6 centres commerciaux à ceux déjà présents dans la famille Immostar, nous devenons, clairement, un joueur majeur au Québec pour ce type d’établissement », a précisé monsieur André Pelchat, président-directeur général d’Immostar. Détenant maintenant 12 centres commerciaux, totalisant une superficie totale de 1,2 million de pieds carrés, Immostar est maintenant présent dans plusieurs régions du Québec, de Laval à Gaspé.

Bien que le taux d’occupation du réseau des centres commerciaux d’Immostar soit de plus de 95% en moyenne et qu’il puisse compter sur la présence de plusieurs bannières majeures dans le domaine du commerce au détail, le président-directeur général d’Immostar, monsieur André Pelchat, a tenu à mentionner ce qui suit : « Comme nous l’avons fait pour nos autres centres commerciaux, nous souhaitons procéder à différents investissements. Ces établissements deviendront encore plus attrayants pour notre clientèle, avec une offre plus conviviale et enrichie. Notre objectif est toujours le même, soit de faire de l’expérience magasinage dans nos centres un standard de l’industrie. En terminant, je désire remercier la clientèle et les anciens propriétaires de ces centres commerciaux qui, au fil du temps, en ont fait des endroits stimulants pour la vie économique de ces communautés. »